Audrey Mestre

11 août 1974 - 12 octobre 2002
Cette page web est à la mémoire de notre bien-aimée Audrey Mestre, une grande apnéiste et une personne encore plus grande...
Audrey, tu seras toujours dans nos pensées et dans nos cœurs.
Nous vous aimons !

12 Octobre 2022

Bonjour mon petit cœur,
Cela fait vingt ans, vingt ans que tu nous as quitté, alors que tu tentais un record en République Dominicaine. Nous avions passé un moment la veille, au téléphone, à préparer toutes les deux, les prochaines fêtes de fin d’année. L’avenir était devant toi, tu avais encore tellement de choses à faire, tellement de projets à réaliser et tout a basculé, tout s’est écroulé, tu es partie rejoindre ce monde de la mer que tu aimais tant et tu nous as laissé, nous qui t’aimons tant.

Je continue de te parler, de partager avec toi, mes joies, mes plaisirs, mes angoisses, mes incertitudes, mes déceptions, mes projets. Ma vie est devenue un chemin chaotique, je suis parfois heureuse comme un alpiniste qui franchi le sommet d’une montagne, et d’autres fois, je suis comme un mineur attrapé au fond de la mine. J’ai du mal à gérer mes émotions à les stabiliser. J’aimerais avoir la force de caractère que tu avais pour affronter les épreuves que la vie nous réserve. En vingt ans je n’ai pas réussi à contrôler mes sentiments, mes pensées, à les faire miennes. Tout tourne autour de toi, de ta présence spirituelle, mais surtout de ton absence. Les larmes continuent de couler rien qu’en m’imaginant ce que notre vie aurait pu être, si……Si tu étais encore là, parmi nous, si on pouvait encore te serrer dans nos bras, t’embrasser, te parler, te voir, te toucher, t’entendre dire, « Allo maman, c’est moi, Audrey, tu fais quoi en ce moment ? ». « Eh bien, justement, je pensais à toi ». JE PENSE A TOI.

Je te sens proche de nous et tellement loin à la fois. Je t’aime ma Puce chérie. Je souffre en même temps que tous les parents qui perdent un enfant, peu importe dans quelle circonstance. Je vis leur drame, je vis leur douleur, parce que je sais ce qui les attend. On ne se remet jamais complétement de la perte d’un enfant.

Je ne veux pas finir cette missive sur une note triste, alors je vais te dire tout simplement, que je te remercie pour tout le bonheur que tu nous as donné, pour toutes les joies que tu nous as procurées, pour avoir été une fille admirable, aimante. Je t’aime ma chérie, tu es toujours ma petite fille adorée.

Je t’embrasse tendrement.

Ta maman